Projet caritatif et pédagogique

Les océans pour sensibiliser
  • Les complices de Pauline

    Pauline est née le 10 janvier 1999. Dès sa naissance, elle se trouve confrontée à un double handicap, cérébral et moteur dû à une atrophie du tronc cérébelleux. Jusqu’à ses 13 ans, Pauline est sourde et muette et se déplace dans un fauteuil. Elle marche un peu avec l’aide d’un accompagnateur. À 13 ans, elle est atteinte d’une dégénérescence optique et devient aveugle. Dés son plus jeune âge, ses parents et amis décident de fonder une association « Les complices de Pauline » dont le but est de rassembler des enfants handicapés de naissance, afin de surmonter au mieux ces situations de polyhandicap en participant à l’achat de matériels, en octroyant des subventions aux différents traitements, en participant financièrement aux séances d’éducation et de rééducation, etc…

    Votre mission consiste donc à accompagner les enfants polyhandicapés afin de les mener à l’âge adulte capables d’affronter les vicissitudes de la vie courante en surmontant de nombreux obstacles, à savoir : scolarisation toujours difficile voire impossible, listes d’attente pour intégrer un enfant dans un établissement spécialisé, refus d’acceptation pour cause de mobilité réduite, etc… sans parler d’éventuelles démarches privées fort coûteuses et parfois sans résultat..

    Voilà en quelques lignes, résumé le pourquoi de la création de cette association intitulée: « Les Complices de PAULINE ».
    La charge est importante mais pas insurmontable. Et tous ceux et celles qui se sentent concernés, peuvent et doivent nous aider.
    Jean Jacques Bonnin

  • Conférences dans les écoles et suivie des courses par les élèves.

    Les élèves de plusieurs établissements scolaires suivent les courses et se sensibilisent par la même occasion à la géographie et au respect de la planète.

  • Sensibiliser dès le plus jeune âge à la préservation des océans et des mers du globe.
    Respect de l’environnement :

    Le moins d’emballage possible est embarqué. Les poubelles ne sont pas jetées par-dessus bord , elles sont ramenées à quai à l’arrivée et peuvent faire l’objet d’un contrôle. Utilisation d’un Hydrogénérateur, Un concept d’hélice dans l’eau qui ne freine pas le bateau; ( Watt and sea). Installation de 2 panneaux solaires d’appoint :
    Ces systèmes doivent assurer l’auto-alimentation des besoins électriques du bateau.

    Electronique de navigation:
    Pilote Automatique Instruments de bord: Anémomètre (Mesure du vent) - Girouette (direction du vent)
    Sondeur (Profondeur),GPS (Position) - Feux de position du bateau, Radar (ordinateur), Iridium (Téléphone satellite), Vhf (communication). Confort de vie à bord :
    Lumière, cuisine, radio, etc…

  • Objectif : se passer des énergies fossiles et plus particulièrement du gasoil, en produisant sa propre énergie.

    Pour cela 3 voiles sont obligatoires, nous en avons 8:
    Le tourmentin (tempête), Cap ( grande voile par gros temps), Trinquette (foc par gros temps).
    Voiles d’avant : Spinnaker et Génnaker.
    L’utilisation des voiles est fonction de la force du vent et de sa direction.
    Le moteur ne doit idéalement être utilisé que pour les manœuvres au port. Il doit y avoir 10 litres de gazole dans le réservoir à l’arrivée.